Livraison Offerte dès 50 € en France Métropolitaine.

Commande au 04 13 41 94 52

Logo Neuralia
Comprendre le fonctionnement des lobes du cerveau
14 juin 2022- 4 minutes

Comprendre le fonctionnement des lobes du cerveau


Une idée court que l’être humain n’utiliserait que 10% de son cerveau. Qu’on rapporte ce ratio au volume du cerveau ou aux neurones, la réponse reste la même : c’est faux. Non seulement un neurone non stimulé dégénèrerait et finirait par mourir, mais l’imagerie par résonance magnétique (IRM) a mis en évidence que la simple action d’ouvrir sa main activait davantage que 10% du volume cérébral. Toutefois, les mêmes zones du cerveau ne s’activent pas selon que l’on se déplace, que l’on dorme, que l’on se remémore, que l’on réfléchisse – ou qu’on éprouve des sentiments ou qu’on ait peur. Il ne s’agit pas d’une distinction par hémisphère droit et gauche, lesquels travaillent conjointement, mais bien d’une distinction entre les lobes du cerveau.


Chaque hémisphère (séparé par une scissure longitudinale et connecté par le corps calleux) est divisé en quatre lobes (dit « externes » pour les distinguer du système limbique et du cortex insulaire, parfois appelés lobes « internes ») ; les lobes externes se situent sur la partie extérieure du cerveau, séparée de la boîte crânienne par le liquide cérébrospinal ; les lobes internes sont enfouis dessous, dans les plis du cerveau. Qu’à chaque lobe une certaine fonction soit assignée n’exclut pas au même moment l’activité d’autres lobes. La perception par exemple commande l’activité des quatre lobes du cerveau.


Par convention, l’architecture du cerveau est décrite en le coupant dans l’axe de la longueur (coupe sagittale) et ensuite, pour se repérer, on définit un axe antérieur/postérieur allant de la face vers l’arrière du cerveau : le lobe frontal, le lobe pariétal, le lobe occipital et le lobe temporal. Comme sur chaque hémisphère les mêmes lobes se font face, ils forment une paire, mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont activés au même moment.


Les différents lobes du cerveau


Le lobe frontal

Situés à l’avant du cerveau, séparés du lobe pariétal par le sillon central (ou scissure de Rolando) et latéral (ou scissure de Sylvius) et du lobe temporal par le seul sillon latéral, les lobes frontaux sont les plus volumineux de tous les lobes. Très tôt, la neurochirurgie s’y intéressa. La pratique de la lobotomie, qui consiste à retirer une partie des lobes frontaux ou à sectionner les fibres nerveuses qui les relient aux autres lobes du cerveau dans le but de soigner les personnes atteintes de troubles psychiatriques, a démontré de façon grandeur nature que la détérioration du lobe frontal entraînait des conséquences graves et irréversibles sur la personnalité des patients – qui devenaient méconnaissables. C’est la raison pour laquelle la lobotomie a été interdite et très vite remplacée par les premiers neuroleptiques. Aujourd’hui jugée inhumaine et archaïque, la lobotomie aura ouvert la voie à la psychochirurgie et celle-ci à une meilleure compréhension de la fonction des lobes cérébraux. En effet, ce sont toujours les lésions qui y sont associées qui aident à comprendre leur fonction.

Le lobe frontal regroupe les fonctions parmi les plus importantes : tous les mouvements volontaires des muscles y ont leur siège, ainsi que le raisonnement, la prise de décision, le jugement mais encore le langage, puisque l’aire de Broca se trouve à cheval entre le lobe frontal et le lobe temporal.


Le lobe temporal

Situé derrière les tempes, connu pour y loger l’aire de Wernicke sans laquelle la représentation des mots (qu’ils soient entendus, produits ou évoqués) et la parole seraient impossibles, Il est dédié à la perception auditive, verbale ou non verbale selon l’hémisphère : en cas de lésion du lobe temporal droit, on perd la capacité à interpréter les stimuli auditifs non verbaux, comme la musique ; en cas de lésion du lobe temporal gauche, celle à reconnaître et à comprendre les mots du langage. Plus globalement, tout ce qui touche à la mémoire visuelle se situe dans les lobes temporaux.


Le lobe pariétal

Situé en arrière du lobe frontal et au-dessus du lobe temporal et occipital, il a plusieurs fonctions spécifiques dont l’une, primordiale, est la conscience de son propre corps et la perception de l’espace. La préhension des objets, le toucher mais aussi la vision et l’audition, supposent l’activation des lobes pariétaux ; le calcul mental ou la lecture pareillement.


Le lobe occipital

Placé à l’arrière du cerveau, il est presque entièrement consacré à une seule fonction, celle de la vision et du traitement de toutes les informations visuelles. Les lésions qui le touchent peuvent provoquer des cécités (de l’œil droit si la lésion est sur le lobe gauche et inversement) et les crises d’épilepsie, affectant ce lobe, des hallucinations visuelles.


En plus des quatre lobes externes du cerveau, il y a :


L’insula ou cortex insulaire

Il est souvent associé au système limbique dont il partage certaines fonctions. Bien qu’encore mal connu, on sait qu’il est impliqué dans le maintien de l’homéostasie, dans les sensations de chaud et de froid et dans celle du goût. De l’insula dépendrait aussi la motricité de certains organes, les yeux, les mains, l’articulation du langage ou le contrôle des émotions et la conscience de soi.


Le lobe limbique (ou système limbique)

Il intègre plusieurs structures différenciées reliées à toutes les parties du cerveau et interconnectées entre elles :

  • L’hippocampe, impliqué dans la reconnaissance spatiale et la construction des souvenirs.
  • Les amygdales, sorte de noyaux en forme d’amande, qui réagissent principalement aux stimuli susceptibles de représenter un danger – voilà pourquoi on les associe régulièrement à la peur et à l’anxiété.
  • L’hypothalamus, glande qui a l’hypophyse sous sa dépendance, et centre du système nerveux autonome, joue plusieurs rôles : impliqué dans la régulation de la faim, de la soif, du sommeil, de la température corporelle comme dans les émotions et la libido par la production et la synthèse de neurohormones qui, à leur tour, stimulent la production d’hormones dans l’hypophyse.
  • L’hypophyse qui contrôle tout le système endocrinien du corps.
  • Le thalamus, qui relaie ou filtre (notamment durant le sommeil) les influx sensoriels vers le cortex cérébral.
  • Le gyrus cingulaire qui, selon ses parties, gèrent les affects, les souvenirs et l’orientation dans l’espace.
  • Le fornix qui joue un rôle dans la mémoire.



Si à l’échelle de l’individu les sensations, les émotions et plus largement les expériences se vivent comme des touts indivisibles et harmoniques que le langage, à l’aide de concepts, cherche à décomposer, ces expériences ne sont possibles que parce chaque lobe du cerveau joue sa propre mélodie et contribue au résultat de l’ensemble. D’où l’importance de protéger son cerveau au quotidien.

Découvrez la gamme

Mémoire

+ Neuroprotection

NSP01 Mémoire et Neuroprotection

Problème de mémoire ? Moments de confusion ?

Conçu pour participer au maintien d’une bonne mémoire et apporter un effet neuroprotecteur, le nootropique NSP01 est formulé à partir d’une combinaison innovante de molécules issues de l’Huperzia serrata et de la vitamine B12.

Motricité

+ Neuroprotection

NSP02 450x450

Motricité difficile ? Tremblements ?

Conçu pour participer au maintien de la motricité, à la coordination des mouvements et apporter un effet neuroprotecteur, le nootropique NSP02 est formulé à partir d’une combinaison innovante de molécules issues d’Asparagus officinalis, de Glycine max et de la vitamine B9.

Sommeil

+ Neuroprotection

NSP06 450x450

Difficultés à dormir ? Sommeil interrompu ?

Conçu pour favoriser un sommeil réparateur et continu, et apporter un effet neuroprotecteur, le nootropique NSP06 est formulé à partir d’une combinaison innovante de molécules issues de la verveine, du romarin et de la vitamine B5.

Ménopause

+ Neuroprotection

NSP19 450x450

Bouffées de chaleur ? Sautes d’humeur ? Nervosité ?

Conçu pour diminuer les bouffées de chaleur, l’irritabilité et les troubles de la mémoire survenant lors de la ménopause et apporter un effet neuroprotecteur, le nootropique NSP19 est formulé à partir d’une combinaison innovante de molécules issues de Dioscorea villosa et de la vitamine B12.

Nos engagements

naturel-a-base-de-plantes
100% Naturel
À base de plantes
valide
Validé
Scientifiquement
france
Fabriqué
en France
sans-sterate-magnesium
Sans stéarate
de magnésium (e572)
enballage-recyclable
Emballage
100% recyclable
gelules-vegetales
Gélules
100% végétales
sans-gluten
Sans
Gluten
vetetarien
Convient
aux végétariens
sans-dioxyde-titane
Sans dioxyde
de titane (E171)
sans-dioxyde-titane
Sans colorants
artificiels
Icon Cb

Paiement sécurisé

Par Carte Bancaire, Stripe ou Chèque

Icon france svg

Fabriqué en France

Développer à Gardanne (près d’Aix-en-Provence)

icon livraison gratuite

Livraison Gratuite

En France métropolitaine à partir de 50€ d’achats

Icon recyclables

Emballages 100% recyclables

Gélules 100% végétales